Pendant mes voyages au Maroc, après avoir parcouru le pays du nord au sud, je n’arrivais pas à trouver un lieu où savourer le temps qui passe, où la quiétude de l’endroit rejoindrait la sérénité dont le voyageur a besoin lors d’un voyage dans ce pays, où les sens sont amplifiés, les sentiments affleurent et où la connaissance de la riche culture arabe réclame une observation attentive.
J’ai senti dans qu’un petit village de pêcheurs bleu et blanc, Asilah, réunissait toutes ces qualités. Quand on découvre cet endroit, on ne se lasse jamais d’y revenir chercher la sérénité et la patience entre les jolies ruelles de sa médina pittoresque et propre et parmi les sourires de ses habitants.
Je ne sais pas vraiment si j’ai choisi ce lieu où si ce lieu m’a choisi, mais j’eus la certitude que c’était à Asilah que je pourrais créer cet endroit dont j’avais toujours rêvé comme voyageuse, un endroit où l’on se sentirait chez soi, un endroit tranquille, serein, harmonieux, où le voyageur se sentirait accueilli et réconforté. Un endroit où la sérénité permettrait de savourer ses expériences, où chacun découvre et se découvre soi-même. C’est dans cet esprit et avec cet objectif, j’ai crée Dar Manara.

Ana Caballero, Asilah, Maroc.